Rechercher
  • Patricia

Les trésors de la Campanie - Lieux à visiter

Mis à jour : 2 août 2018

Votre mariage à Sorrento est l’occasion de découvrir une région à la douceur du climat, à la beauté et aux couleurs intenses des paysages, à la richesse de l’art, de l’histoire et des traditions ainsi qu’au raffinement et à la diversité de la cuisine méditerranéenne.

La découverte des sites uniques et remarquables classés, pour certains, au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, ce paradis aux côtes dentelées et aux falaises escarpées sera une expérience inoubliable pour célébrer votre mariage, partir en voyage de noces et organiser quelques excursions pour vos invités.


Capri et les îles d’Ischia et Procida offrent des points de vue sur le Golf à couper le souffle et des jardins somptueux notamment les jardins de la « Mortella »  à Ischia, primés comme l’un des plus beaux d’Italie.



Ravello, depuis plus de mille ans cette ville-jardins domine la mer à plus de 300 mètres de hauteur, attire les écrivains, les acteurs et les artistes du monde entier. Le site de Ravello est aujourd’hui le siège du Ravello Festival, le festival estival annuel de jazz et de musique classique, créé en 1953 en l’honneur de Richard Wagner.



Positano est un village niché à flanc de montagnes de la côte amalfitaine où s'entremêlent les bougainvilliers courant sur des façades colorées des maisons, et où les voitures ne circulent pas dans le centre.


Video : @Campania da vivere


Pompéi, Herculanum et Oplontis : sont des sites archéologiques de renommée mondiale.



Naples est l’une des plus anciennes villes d’Europe.

D’origine grecque Naples -Neapolis- fut construite en 460 avant notre ère. Au cours de son histoire, les dominations se succèdent :


Rome, puis Byzance, la période normande, les règnes des Anjou et des Aragonais, puis le Vice-royaume espagnol. C’est grâce à Charles de Bourbon (première période des Bourbons au XVIIIe) que sont entreprises les premières fouilles des sites archéologiques d’Herculanum en 1738 et dix ans plus tard, en 1748 celles de Pompéi.


Au XIXe siècle, se succèdent Napoléon-Bonaparte puis son frère Joseph, la restauration de la dynastie des Bourbons jusqu’à l'unification italienne en 1860. Grâce à cette succession de cultures, le patrimoine architectural de la ville a hérité de ces différentes influences :

Le plan d’ensemble de la ville lui-même conserve d’authentiques témoignages de la ville gréco-romaine : son organisation en damier autour des 3 axes principaux, les « decumani » au singulier « décumanus » inférieur, majeur et supérieur, orientant la ville d’est en ouest. Les décumani sont reliés entre eux pas une multitude de petites ruelles sud-nord les anciens « cardi » (singulier cardo) romains, aujourd’hui appelés « vicoli » (vicolo au singulier). Du décumanus on accède à l’entrée du Napoli sotteranea qui se visite jusqu’à 40 mètres de profondeur où chaque époque historique, depuis sa fondation gréco-romaine jusqu’à aujourd’hui, a laissé son empreinte dans le tuf jaune napolitain.


Les églises de San Gennaro, San Giorgio Maggiore et San Giovanni Maggiore comportent des éléments d’architectures survivants des 4e et 5e siècles bizantins. Le Castel dell’Ovo est quant à lui un important témoignage de l’époque normande, bien qu’il ait été transformé par la suite à nombreuses reprises. C’est sous la période Angevine que fut édifié la Chartreuse (Certosa) San Martino qui devient en 1866 le musée consacré à l’art et l’histoire de Naples. La période de domination espagnole est marquée par la construction du Palais Royal en 1600 sur la Piazza del Plebiscito ainsi que l’institution caritative Monte dei Poveri Vergognosi. Le Musée National d’archéologie, la Charteuse - Certosa de Suor Orsola Benincasa sur la colline de San Martino, entre autre, sont édifiés sous le règne des Bourbons. C’est au cours du XVIIe siècle et début XVIIIe que, sous l’influence de la cour espagnole se développe le baroque napolitain. Il est reconnaissable à ses décorations flamboyantes de marbre et de stuc, à ses lignes courbes et exubérantes. Naples est la ville natale du maître incontesté du baroque Le Bernin qui incarne le « triomphe du baroque ». La ville compte une centaine de palais, 257 églises, 57 chapelles réservées aux vêpres, 182 chapelles de confréries, 52 monastères d’hommes, 24 couvents de femmes.






#visitecapri #visitenaples #visitesorrento #visitepompei #voyageitalie

16 vues